Comment entretenir son matériel de pêche ?

Pour des parties de pêche réussies, l’entretien de son matériel est indispensable. Intégral Pêche vous explique comment conserver un matériel en bon état. Suivez le guide.

L’entretien de la canne

• Rincez à l’eau douce votre canne après chaque utilisation (ne pas mettre d’eau dans les emmanchements) ;
• Pour nettoyer la canne, utilisez un savon doux type savon noir dilué dans une grande bassine d’eau ;
• Séchez à l’aide d’un chiffon doux ;
• Laissez sécher toute une nuit votre canne dans une pièce à température tempérée ;
• Nettoyez les emmanchements avec un lubrifiant à base de téflon, puis enlevez l’excédent avec un papier absorbant ;
• Nettoyez les anneaux à l’aide d’une brosse souple légèrement humidifiée et séchez-les avec un chiffon doux ;
• Nettoyez la poignée avec de l’eau chaude et du savon puis séchez-la avec un chiffon doux ;
• Les pommeaux en caoutchouc s’entretiennent avec un peu de silicone environ deux fois par an.

L’entretien du moulinet

• Rincez à l’eau douce votre fil après chaque utilisation, notamment quand il est encore humide, les impuretés n’ont pas eu le temps de s’y coller, cela facilite l’opération ;
• Entretenez votre galet de pick-up avec un peu d’huile spéciale moulinet ;
• La poignée s’entretient avec une goutte d’huile à répartir dans l’axe ;
• Rincez et séchez (à l’aide d’un chiffon microfibres) le mécanisme interne du moulinet après chaque utilisation ;
• Pensez à enlever la tresse de votre bobine, notamment en cas de pêche en mer, l’eau salée provoque sa corrosion ;
• Pensez à changer régulièrement vos tresses ;
• Conservez votre moulinet et vos bobines à l’abris de la lumière et du soleil ;
• Entretenez la glisse de votre fil et rallongez sa durée de vie en pulvérisant de la silicone spéciale pêche ;
• Pensez à vérifier régulièrement le nœud d’arraché.

L’entretien des montages

• Rincez à l’eau claire après chaque utilisation ;
• Regardez régulièrement l’ensemble des mécanismes et l’état de la colle qui tient les perles ;
• Refaire les bas de ligne régulièrement ;

L’entretien des leurres

• Utilisez de la glue liquide sur vos leurres en bois abîmés ;
• Utilisez de la résine transparente pour vos leurres troués ;
• N’hésitez pas à remettre un peu de peinture sur le corps de vos leurres en plastique ou résine ;
• Les bavettes en fer peuvent être réparées grâce à une pince ;
• Si vos anneaux brisés sont rouillés ou oxydés il est nécessaire de les changer ;
• Affutez régulièrement vos hameçons (de la pointe vers la courbure) avec une pierre au diamant adapté à la taille de votre hameçon ;
• Si votre hameçon est tordu ou rouillé, il est nécessaire d’en acheter un nouveau ;
• Les leurres souples sont fragiles, s’ils sont trop abîmés, il faut les changer ;
• Entretenez vos cuillers et spinnerbaits grâce à une éponge à récurer et un produit à lustrer ;
• Réparez la base des spinnerbaits à l’aide de peinture et de vernis.

A quelle fréquence entretenir son matériel de pêche ?

Après chaque sortie

• Rincez le fil ;
• Vérifiez le nœud d’arraché ;
• Vérifiez l’état du fil ;
• Nettoyez les emmanchements ;
• Nettoyez la canne et vaporisez du WD-40 ;
• Vaporisez de la silicone avant utilisation de la bobine ;
• Nettoyez l’extérieur du moulinet ;
• Nettoyez les bagues des anneaux ;
• Vérifiez les montages ;
• Rincez les montages ;
• Changement du fil des bas de ligne ;
• Changement des hameçons (si beaucoup de prises).

Toutes les 3 à 5 sorties

• Refaire le nœud d’arraché ;
• Vaporisez du WD-40 sur les anneaux ;
• Lubrifiez les roulements du moulinent.

Une fois par an

• Démontez le galet et lubrifiez le roulement du moulinet.
Pensez également à changer le fil dès qu’il montre des signes de vieillissement.

Bonne pêche !

La pêche en bord de mer Méditerranée

Vous avez décidé de pratiquer la pêche en mer Méditerranée ? Intégral Pêche vous donne quelques conseils pour une partie de pêche réussie !

Les techniques de pêche en bord de mer

La pêche au flotteur

Habituellement appréciée en eau douce, la pêche au flotteur est également possible en bord de mer. Les lieux tels que les ports ou le long des quais sont à privilégier pour leurs eaux calmes. Idéale pour les débutants, la pêche au flotteur ne nécessite pas trop de matériel. Vous pouvez choisir une canne à coup télescopique ou opter pour l’ensemble canne + moulinet au posé en laissant le flotteur dériver dans l’eau. Si vous souhaitez pêcher de gros poissons, privilégiez un bas de ligne en 30/100. Un fil de 35/100 sera parfait pour votre corps de ligne.

La pêche au posé

Contrairement aux idées reçues, la pêche au posé est accessible aux débutants. En bord de mer cette technique est très appréciée des pêcheurs réguliers. Munissez-vous d’une canne longue de 3 à 4 mètres. Calez-la à l’aide d’une pique ou d’un support de canne. Si vous souhaitez pêcher des sparidés, on vous conseille des hameçons ronds et « fort de fer » pour résister aux mâchoires puissantes de ces poissons. Notez aussi que la longueur du bas de ligne peut varier de 1 à 1,5m pour rester discret.

La pêche en surfcasting

Cette pêche nécessite un peu d’entraînements ! Pratiquée le long de la plage elle offre de superbes sensations. L’équipement est constitué d’une canne longue (4 à 5 mètres), et des piques. En Mer Méditerranée l’équipement est light, le poids utilisé est de 60-120 grammes.

La pêche aux leurres

Depuis le bord de mer, la pêche aux leurres consiste à lancer et ramener des leurres. Pour cette technique de pêche, on vous conseille des cannes entre 2,40 et 3m de long. Ainsi, vous pourrez lancer suffisamment loin vos leurres. N’oubliez pas votre moulinet en privilégiant une taille 3000.

Notre astuce : utilisez une tresse pour contrôler vos leurres et obtenir une meilleure détection des touches.

Le rockfishing

Le rockfishing est une autre technique de la pêche aux leurres. Pour encore plus de discrétion le matériel utilisé est ultra léger : des cannes au long scion, des leurres miniatures, tresse fine, taille du moulinet entre 1000 et 2000.

Les poissons à pêcher en Méditerranée

Pour le plus grand bonheur des pêcheurs, il y a de nombreux poissons en Mer Méditerranée. Parmi les plus connus, on retrouve :

  • Blades
  • Bogues
  • Castagnoles
  • Dorade
  • Rascassess
  • Girelles
  • Gobies
  • Poisson lézard
  • Bar ou loup
  • Mandoules
  • Marbrés
  • Muge lippu
  • Sars
  • Pagres
  • Pataclets
  • Saint-Pierre
  • Sardines
  • Bonites

Pêche en bord de mer : les appâts les plus utilisés

Les appâts diffèrent en fonction de la technique de pêche de bord de mer choisie.

Pour la pêche au flotteur, vous avez le choix : dure, demi-dure, crevette, crabe ou encore petits poissons comme un lançon. A savoir, les poissons de mer ont souvent une grosse gueule, n’hésitez pas à proposer de grosse bouchée.

Pour la pêche au posé, vous pouvez utiliser des appâts de toutes sortes : crabes, vers marins, ou des moules, pour attirer les dorades royales notamment.  

Pour la pêche en surfcasting, de nombreux appâts sont efficaces. En fonction de ce que vous souhaitez pêcher, les appâts seront différents. Vous pouvez choisir des vers, des petits poissons comme le lançon ou l’éperlan, des pieuvres des seiches ou encore des calmars.

Pour la pêche aux leurres, privilégiez un leurre souple type shad, un poisson nageur, ou encore une cuillère.

Et pour le rockfishing, les leurres miniatures fonctionnent très bien. Misez sur des petits leurres souples type Shad ou Delalande.

Pêche du bord de mer : quelques règles de sécurité

Avant de commencer votre partie de pêche, renseignez-vous sur la météo du jour et l’état de la mer. Soyez également vigilants face aux vagues. En bord de mer, ces dernières sont particulièrement violentes et peuvent frapper la côte entre 3 et 4 mètres plus haut que la normale ! Attention aussi aux trous d’eau et aux baïnes qui peuvent faire dériver une personne à plusieurs centaines de mètres de l’endroit où elle est tombée… Mieux vaut pécher à plusieurs pour un maximum de sécurité, notamment la nuit. N’oubliez pas de vous équiper correctement : chaussures, vêtements chauds, waders, sans oublier les bouteilles d’eau pour vous hydrater.  

Vous trouverez tous le matériel dont vous aurez besoin pour la pêche en bord de mer dans notre boutique en ligne. Bonne pêche !

Quel matériel pour la pêche aux leurres ?

La pêche aux leurres des carnassiers est une technique active. Elle nécessite des déplacements et un bon équipement pour approcher au plus près les poissons. Rappelez-vous, le but étant de stimuler l’instinct de chasseur du poisson.

Pour vous aider à vous y retrouver face à l’offre de produits de pêche très importante, nous vous conseillerons sur le matériel à choisir.

 

Les cannes

Il existe une multitude de cannes spécifiques pour toutes les pêches. Parmi la pêche aux leurres, deux catégories principales se distinguent :

Les cannes casting : les anneaux et le moulinet à tambour tournant sont placés sur le dessus du blank (partie en fibre de carbone de la canne) grâce à un porte moulinet spécifique. Nous vous conseillons si possible des cannes monobrins avec un blank à une action rapide pour une meilleure détection des touches et de votre leurre.

Ce type de cannes convient pour la majorité des pêches exception faite des pêches légères où une canne spinning sera plus adaptée.

canne casting Daiwa ProRex

Les cannes spinning : les anneaux et le moulinet à tambour fixe sont placés sous le blank. Ce type de canne reste à ce jour le plus répandu en Europe, elle convient particulièrement bien aux débutants. Vous pourrez trouver un choix énorme avec des cannes parfaitement adaptées à chaque type de pêche aux leurres.

Les longueurs de canne à utiliser varient en fonction des techniques et des lieux de pêche.

En règle générale on utilisera une canne d’une longueur supérieure à 2.40m pour les pêches du bord permettant des lancers plus lointain et on privilégiera des cannes de 2.40m et moins pour les pêches en bateau ou en float tube.

La puissance aussi détermine le choix de la canne. Le grammage de la canne, appelé puissance de lancer (casting weight) est très important car il permet de lancer des leurres avec efficacité dans une gamme de poids préconisé sur les cannes. Par exemple CW : 10-30g

Bien choisir son moulinet

Après la canne, vous aurez besoin d’un moulinet. Selon le type de canne, ce ne sera pas le même moulinet.

Si vous souhaitez pêcher avec une canne casting le choix du moulinet est primordial. Il vous faudra donc un moulinet à tambour tournant communément appelé moulinet baitcasting. Ce type de moulinets de par sa conception permet d’avoir des frottements moins important lors des lancers et améliore donc les distances et la précision. Ces moulinets sont réputés pour leur excellent frein. Si vous débutez avec ce type de moulinet nous vous conseillons de prendre un peu de temps pour vous adapter à  son utilisation en vous entraînant à lancer 2 ou 3 heures avant d’attaquer une partie de pêche. Ceci vous évitera quelques malencontreuses perruques en pleine action de pêche.

Pour pêcher avec une canne spinning il vous faudra un moulinet à tambour fixe. La bobine est fixe, c’est le fil qui s’entoure autour d’elle par les mouvements rotatifs actionnés par le pêcheur avec la manivelle. Ce moulinet est réputé pour être facile d’emploi. Il faudra bien entendu adapter sa taille en fonction de la canne.

 

Le corps de ligne

Le corps de ligne est un composant essentiel, tout un tas de paramètres doivent être pris en compte afin de déterminer le plus adéquat.

Le nylon est le fil le plus utilisé par les pêcheurs. Si vous souhaitez vous orienter vers ce type de fil, choisissez en un de très bonne qualité avec une taille de 30/100. Ainsi, il se détériorera moins vite. Nous vous recommandons de prendre un nylon qui résiste bien à l’abrasion et aux nœuds.

Les tresses offrent des avantages que le nylon n’a pas. La résistance est trois fois supérieure à diamètre équivalent. L’élasticité est quasi nulle pour une tresse, ce qui permet de mieux ressentir les touches et ainsi, de donner une nage plus vraie et plus vive à son leurre.

Le fluorocarbone est généralement utilisé comme bas de ligne. C’est un fil invisible dans l’eau puisque sa réfraction de la lumière est semblable à celle de l’eau.

 

Les leurres

Après avoir choisi minutieusement votre matériel, il vous faudra maintenant vous équiper de leurres. Il existe un large choix de leurres (souples, durs, cuiller…).

Ne vous arrêtez pas à un seul type de leurre, les poissons sont d’humeur changeante. Il faut également s’adapter aux conditions météorologiques.

Quelques astuces que vous pouvez suivre :

  • Les leurres de couleurs seront plus efficaces en basse luminosité tandis que ceux translucides le seront par temps ensoleillé.
  • Si l’eau se trouve être trouble, tremper vos leurres dans l’attractant. Grâce aux odeurs, les poissons sauront se guider.
  • Si l’eau est encore froide, faites des animations lentes avec votre leurre. A contrario, si l’eau est déjà chaude, les mouvements rapides seront les plus efficaces.

Leurres

Pour finir, n’oubliez pas d’acheter votre carte de pêche. Vous avez le choix de la prendre soit chez les dépositaires traditionnelles soit en ligne.

La carte de pêche

Carte de pêche 2017

Le permis de pêche est obligatoire pour pêcher en France. Sans carte, vous vous exposez à une amende de 450 euros en cas de contrôle.

La procédure d’obtention est très simple. Vous pouvez l’acheter auprès d’une association ou d’un revendeur ou en ligne sur le site cartedepeche.fr.

Il existe différentes carte de pêche. Elles sont généralement valables pour l’année mais il est possible d’avoir une carte pour la journée.

Récapitulatif des cartes de pêche

La carte de pêche est personnelle, elle ne peut être cédée. Une photographie de la personne doit figurer sur la carte.

La carte permet de pêcher sur tous les territoires de l’association agréée à laquelle vous avez adhéré.

De nombreuses associations et fédérations de pêche ont mis en commun leurs territoires pour faciliter les formalités d’adhésion, il s’agit de la réciprocité.

les accords réciprocitaires

Source de l’image : www.cartedepeche.fr/246-la-reciprocite.htm

N’hésitez pas à vous rapprocher d’une association pour connaitre les groupements réciprocitaires.

Quelle technique pour pêcher la truite ?

L’ouverture de la truite annonce le début de la saison de pêche en eau douce. Pour réussir à attraper quelques truites, il n’y a pas une seule technique mais plusieurs à connaître.

Au toc ? Au leurre ? A la mouche ? Nous vous présenterons toutes ces techniques afin de vous orienter dans les meilleures conditions possibles en ce début de saison.

truite

La pêche au toc

La pêche au toc se fait en rivière et est une pêche dite itinérante ou « à rôder ». On inspecte les bordures et les obstacles en tenant le fil à la main et on laisse dériver la ligne dans le courant. La canne doit être tenue fermement d’une main et le fil est légèrement pincé avec l’autre main.

Pour le matériel, vous pouvez utiliser différents types de cannes. Pour les rivières dégagées, il est conseillé de prendre une canne de type anglaise afin de bien contrôler la dérive de la ligne tandis que pour les rivières encombrées, il est préférable d’utiliser une canne téléréglable ou à fil intérieur afin d’éviter de s’accrocher dans les branches. Les cannes téléréglables sont particulièrement adaptées pour ce type de pêche car elles peuvent s’agrandir jusqu’à plus de 6 mètres pour  mieux déterminer le point de passage des poissons. Pour une meilleure visualisation de la ligne dans l’eau, nous vous conseillons d’utiliser un nylon de couleur. Pour le moulinet, il sert simplement de réserve de fil avec le plus souvent un modèle à tambour tournant. Un modèle à tambour fixe peut être utilisé car ils permettent d’effectuer des lancers.

 

La pêche aux leurres

Cette technique consiste à leurrer la truite en utilisant une cuiller, un poisson nageur ou encore un leurre souple. Quand la truite verra passer près d’elle le leurre, elle attaquera soit pour se nourrir ou pour se défendre.

Pour bien s’équiper, une canne courte suffira dans la plupart des rivières de première catégorie. Pour les leurres il existe une multitude de modèles, à vous de trouver la meilleure combinaison qui sera la plus efficace car il n’y a pas de règles précises. Cela dépend de l’endroit, de la saison et du moment.  Les couleurs vives seront appréciées par temps couvert tandis que les leurres brillants le seront par temps ensoleillé.

La pêche à la mouche

Cette technique de pêche est utilisée pour leurrer le poisson à l’aide d’un appât artificiel appelé « mouche ». Ce type de pêche nécessite l’utilisation d’une canne et d’un moulinet spécifique.

Une mouche imite les petits insectes dont la truite se nourrit. On peut identifier quatre familles d’appâts type « mouche ».

D’autres variantes de ces techniques existent, à vous de trouver celle qui vous permettra de prendre le plus de poissons à l’ouverture ainsi que sur le reste de la saison.

La pêche au brochet : le matériel indispensable

Vous voulez vous lancer dans un combat de pêche impressionnant ? Le brochet, carnassier des lacs et des rivières, vous garantira des sensations fortes. En effet, ce prédateur se secouera de toutes ses forces et son corps tout entier jaillira hors de l’eau pour essayer de se libérer de votre hameçon. Intégral pêche vous livre ses conseils sur le choix du matériel et les différentes techniques à adopter pour capturer ce redoutable carnassier.

Lire la suite

3 conseils pour s’initier à la pêche au silure

Depuis plus de trente ans, le silure colonise les eaux de l’Hexagone. Il s’est installé dans nos fleuves et rivières, notamment la Saône, le Rhône, la Garonne, la Dordogne, la Seine et la Loire. Ce gros carnassier est le plus apprécié par les pêcheurs passionnés car il produit un combat très musclé.

Une première rencontre avec le silure ? Mieux vaut vous y préparer sérieusement ! Vous allez probablement vous retrouver face à un adversaire puissant et corpulent. Suivez les conseils pros d’Intégral Pêche pour vous initier à la pêche au silure et réussir à traquer ce poisson.
Lire la suite

Découvrez le repose canne pour la pêche en mer

Les parties de pêche en mer sont des sorties agréables, conviviales et propices à la détente. C’est souvent l’occasion de profiter d’un moment au calme et au soleil. Pour un confort optimal, Intégral Pêche vous recommande les supports pour cannes à pêche pour bateaux. Ces systèmes permettent aux pêcheurs de surveiller les eaux en gardant les mains libres.

 Des supports adaptés

Très pratiques pour une meilleure liberté de mouvement et pour faciliter les déplacements, les porte-cannes s’adaptent à tous les types de bateaux (à moteur, à voile, à rame) mais aussi aux différents modèles de cannes et aux techniques de pêche : spinning, casting… Certains sont même disponibles pour les float-tubes. Conçus pour les pêcheurs à la recherche de stabilité, les modèles Intégral Pêche peuvent être fixés sur le pont ou sur une glissière. Ils se montent et se démontent très facilement grâce à leur système à gâchette qui permet un réglage rapide sur les cliquets.

La pêche au posé

Les porte-cannes trouvent aussi une utilité dans certaines parties de pêche en rivière. En effet, ces supports permettent de maintenir la canne en place durant les parties de pêche au posé ou « au vif ». Certains pêcheurs trouvent cette technique « statique » plutôt ennuyeuse, d’autres apprécient de ne pas avoir à se déplacer et de pouvoir profiter pleinement du cadre. Pour ces derniers, les porte-cannes sont indispensables. Ils permettent de maintenir une ligne eschée d’un poisson (vivant ou mort) tout en gardant une grande mobilité.

Comment fonctionne le système de prix dégressifs ?

Vous avez peut-être pu observer à plusieurs reprises l’indication « prix dégressifs selon quantité » présente sur certains de nos articles. Il s’agit d’une offre spéciale applicable au-delà d’une certaine quantité d’articles achetés. Pas très clair ? Intégral Pêche vous explique en quoi cela consiste.

Lire la suite

Réchauffement climatique : quels effets sur la pêche ?

La problématique environnementale est au cœur de l’actualité. Les retombées de l’effet de serre et du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles et ce dans tous les secteurs d’activité. La pêche n’est pas épargnée. Les variations de température et autres changements ont des impacts significatifs sur la vie aquatique, et donc sur la pêche.

Lire la suite