Blog Integral Peche

Quel matériel pour la pêche aux leurres ?

La pêche aux leurres des carnassiers est une technique active. Elle nécessite des déplacements et un bon équipement pour approcher au plus près les poissons. Rappelez-vous, le but étant de stimuler l’instinct de chasseur du poisson.

Pour vous aider à vous y retrouver face à l’offre de produits de pêche très importante, nous vous conseillerons sur le matériel à choisir.

 

Les cannes

Il existe une multitude de cannes spécifiques pour toutes les pêches. Parmi la pêche aux leurres, deux catégories principales se distinguent :

Les cannes casting : les anneaux et le moulinet à tambour tournant sont placés sur le dessus du blank (partie en fibre de carbone de la canne) grâce à un porte moulinet spécifique. Nous vous conseillons si possible des cannes monobrins avec un blank à une action rapide pour une meilleure détection des touches et de votre leurre.

Ce type de cannes convient pour la majorité des pêches exception faite des pêches légères où une canne spinning sera plus adaptée.

canne casting Daiwa ProRex

Les cannes spinning : les anneaux et le moulinet à tambour fixe sont placés sous le blank. Ce type de canne reste à ce jour le plus répandu en Europe, elle convient particulièrement bien aux débutants. Vous pourrez trouver un choix énorme avec des cannes parfaitement adaptées à chaque type de pêche aux leurres.

Les longueurs de canne à utiliser varient en fonction des techniques et des lieux de pêche.

En règle générale on utilisera une canne d’une longueur supérieure à 2.40m pour les pêches du bord permettant des lancers plus lointain et on privilégiera des cannes de 2.40m et moins pour les pêches en bateau ou en float tube.

La puissance aussi détermine le choix de la canne. Le grammage de la canne, appelé puissance de lancer (casting weight) est très important car il permet de lancer des leurres avec efficacité dans une gamme de poids préconisé sur les cannes. Par exemple CW : 10-30g

Bien choisir son moulinet

Après la canne, vous aurez besoin d’un moulinet. Selon le type de canne, ce ne sera pas le même moulinet.

Si vous souhaitez pêcher avec une canne casting le choix du moulinet est primordial. Il vous faudra donc un moulinet à tambour tournant communément appelé moulinet baitcasting. Ce type de moulinets de par sa conception permet d’avoir des frottements moins important lors des lancers et améliore donc les distances et la précision. Ces moulinets sont réputés pour leur excellent frein. Si vous débutez avec ce type de moulinet nous vous conseillons de prendre un peu de temps pour vous adapter à  son utilisation en vous entraînant à lancer 2 ou 3 heures avant d’attaquer une partie de pêche. Ceci vous évitera quelques malencontreuses perruques en pleine action de pêche.

Pour pêcher avec une canne spinning il vous faudra un moulinet à tambour fixe. La bobine est fixe, c’est le fil qui s’entoure autour d’elle par les mouvements rotatifs actionnés par le pêcheur avec la manivelle. Ce moulinet est réputé pour être facile d’emploi. Il faudra bien entendu adapter sa taille en fonction de la canne.

 

Le corps de ligne

Le corps de ligne est un composant essentiel, tout un tas de paramètres doivent être pris en compte afin de déterminer le plus adéquat.

Le nylon est le fil le plus utilisé par les pêcheurs. Si vous souhaitez vous orienter vers ce type de fil, choisissez en un de très bonne qualité avec une taille de 30/100. Ainsi, il se détériorera moins vite. Nous vous recommandons de prendre un nylon qui résiste bien à l’abrasion et aux nœuds.

Les tresses offrent des avantages que le nylon n’a pas. La résistance est trois fois supérieure à diamètre équivalent. L’élasticité est quasi nulle pour une tresse, ce qui permet de mieux ressentir les touches et ainsi, de donner une nage plus vraie et plus vive à son leurre.

Le fluorocarbone est généralement utilisé comme bas de ligne. C’est un fil invisible dans l’eau puisque sa réfraction de la lumière est semblable à celle de l’eau.

 

Les leurres

Après avoir choisi minutieusement votre matériel, il vous faudra maintenant vous équiper de leurres. Il existe un large choix de leurres (souples, durs, cuiller…).

Ne vous arrêtez pas à un seul type de leurre, les poissons sont d’humeur changeante. Il faut également s’adapter aux conditions météorologiques.

Quelques astuces que vous pouvez suivre :

  • Les leurres de couleurs seront plus efficaces en basse luminosité tandis que ceux translucides le seront par temps ensoleillé.
  • Si l’eau se trouve être trouble, tremper vos leurres dans l’attractant. Grâce aux odeurs, les poissons sauront se guider.
  • Si l’eau est encore froide, faites des animations lentes avec votre leurre. A contrario, si l’eau est déjà chaude, les mouvements rapides seront les plus efficaces.

Leurres

Pour finir, n’oubliez pas d’acheter votre carte de pêche. Vous avez le choix de la prendre soit chez les dépositaires traditionnelles soit en ligne.

La carte de pêche

Carte de pêche 2017

Le permis de pêche est obligatoire pour pêcher en France. Sans carte, vous vous exposez à une amende de 450 euros en cas de contrôle.

La procédure d’obtention est très simple. Vous pouvez l’acheter auprès d’une association ou d’un revendeur ou en ligne sur le site cartedepeche.fr.

Il existe différentes carte de pêche. Elles sont généralement valables pour l’année mais il est possible d’avoir une carte pour la journée.

Récapitulatif des cartes de pêche

La carte de pêche est personnelle, elle ne peut être cédée. Une photographie de la personne doit figurer sur la carte.

La carte permet de pêcher sur tous les territoires de l’association agréée à laquelle vous avez adhéré.

De nombreuses associations et fédérations de pêche ont mis en commun leurs territoires pour faciliter les formalités d’adhésion, il s’agit de la réciprocité.

les accords réciprocitaires

Source de l’image : www.cartedepeche.fr/246-la-reciprocite.htm

N’hésitez pas à vous rapprocher d’une association pour connaitre les groupements réciprocitaires.

Ouverture du carnassier 2017

Chaque année, nous sommes nombreux à attendre l’ouverture de la pêche aux carnassiers.

Voici donc les dates d’ouverture en France pour l’année 2017 :

Espèces Date d’ouverture de la première catégorie Date d’ouverture pour la deuxième catégorie
Truite fario, saumon de fontaine, omble chevalier, omble, cristivomer 11 mars au 17 septembre 14 mars au 17 septembre
Black Bass 11 mars au 17 septembre 1er janvier au 29 janvier

1er juillet au 31 décembre

Brochet et sandre 11 mars au 17 septembre 1er janvier au 29 janvier

1er mai au 28 janvier 2018

Chaque département a la possibilité de modifier les dates. Le préfet a le pouvoir de prolonger ou de diminuer les périodes de pêche autorisées ou d’interdire certaines formes de pêche. Il est donc nécessaire de vous informer auprès d’une association de pêcher de votre département pour connaitre les dates exactes applicables près de chez vous.

 

La réglementation définie aussi les tailles légales de captures :

Saumon  …………………………………………. 0.50 m

Brochet ………………………………………….. 0.60 m (2ème catégorie)

Truite de mer et Cristover ……………………….. 0.35 m

Sandre …………………………………………… 0.50 m (2ème catégorie)

Black-Bass ……………………………………… 0.30 m (2ème catégorie)

La longueur est mesurée du bout du museau jusqu’à l’extrémité de la queue.

Taille poisson

Il faut aussi savoir que la pêche est autorisée une demi-heure avant le lever du soleil et une demi-heure après le coucher du soleil.

Mai

Juin

Samedi 6 05 :55 21 :17 Samedi 3 05 :30 21 :45
Samedi 13 05 :47 21 :25 Samedi 10 05 :28 21 :50
Samedi 20 05 :40 21 :32 Samedi 17 05 :27 21 :53
Samedi 27 05 :34 21 :39 Samedi 24 05 :29 21 :55
Juillet

Août

Samedi 1 05 :31 21 :55 Samedi 5 06 :03 21 :29
Samedi 8 05 :36 21 :53 Samedi 12 06 :11 21 :19
Samedi 15 05 :42 21 :49 Samedi 19 06 :19 21 :09
Samedi 22 05 :48 21 :44 Samedi 26 06 :27 20 :57
Samedi 29 05 :55 21 :37        

Septembre

Octobre

Samedi 2 06 :35 20 :45 Samedi 7 07 :15 19 :41
Samedi 9 06 :43 20 :32 Samedi 14 07 :24 19 :28
Samedi 16 06 :51 20 :19 Samedi 21 07 :33 19 :17
Samedi 23 06 :59 20 :06 Samedi 28 06 :42 18 :06
Samedi 30 07 :07 19 :53        

 

Novembre

Décembre

Samedi 4 06 :51 17 :55 Samedi 2 07 :27 17 :31
Samedi 11 07 :01 17 :47 Samedi 9 07 :34 17 :29
Samedi 18 07 :10 17 :40 Samedi 16 07 :40 17 :30
Samedi 25 07 :19 17 :35 Samedi 23 07 :43 17 :33
        Samedi 30 07 :46 17 :38

Quelques techniques pour pêcher le carnassier

Vous pouvez pêcher le carnassier grâce à deux techniques : la pêche aux leurres et la pêche aux appâts naturels.

La pêche aux leurres est une technique particulièrement active. Elle nécessite des déplacements afin d’attraper le poisson. Pour cela, vous allez avoir besoin d’une canne, d’un moulinet, d’un nylon et bien évidemment d’un leurre. Le but étant de stimuler l’instinct chasseur des poissons.

Il existe plusieurs sortes de leurres : leurres souples, leurres de surfaces, poissons nageurs, cuiller. À vous de trouver celui qui correspondra le mieux aux carnassiers que vous pêchez.

Les appâts naturels, repas qu’ont l’habitude de manger les poissons, sont des poissons vifs ou morts. Il en existe un très grand nombre que vous dénicherez facilement près d’un cours d’eau.

Le choix de l’appât dépendra avant tout des conditions de pêche et même de l’humeur des carnassiers !

Quelle technique pour pêcher la truite ?

L’ouverture de la truite annonce le début de la saison de pêche en eau douce. Pour réussir à attraper quelques truites, il n’y a pas une seule technique mais plusieurs à connaître.

Au toc ? Au leurre ? A la mouche ? Nous vous présenterons toutes ces techniques afin de vous orienter dans les meilleures conditions possibles en ce début de saison.

truite

La pêche au toc

La pêche au toc se fait en rivière et est une pêche dite itinérante ou « à rôder ». On inspecte les bordures et les obstacles en tenant le fil à la main et on laisse dériver la ligne dans le courant. La canne doit être tenue fermement d’une main et le fil est légèrement pincé avec l’autre main.

Pour le matériel, vous pouvez utiliser différents types de cannes. Pour les rivières dégagées, il est conseillé de prendre une canne de type anglaise afin de bien contrôler la dérive de la ligne tandis que pour les rivières encombrées, il est préférable d’utiliser une canne téléréglable ou à fil intérieur afin d’éviter de s’accrocher dans les branches. Les cannes téléréglables sont particulièrement adaptées pour ce type de pêche car elles peuvent s’agrandir jusqu’à plus de 6 mètres pour  mieux déterminer le point de passage des poissons. Pour une meilleure visualisation de la ligne dans l’eau, nous vous conseillons d’utiliser un nylon de couleur. Pour le moulinet, il sert simplement de réserve de fil avec le plus souvent un modèle à tambour tournant. Un modèle à tambour fixe peut être utilisé car ils permettent d’effectuer des lancers.

 

La pêche aux leurres

Cette technique consiste à leurrer la truite en utilisant une cuiller, un poisson nageur ou encore un leurre souple. Quand la truite verra passer près d’elle le leurre, elle attaquera soit pour se nourrir ou pour se défendre.

Pour bien s’équiper, une canne courte suffira dans la plupart des rivières de première catégorie. Pour les leurres il existe une multitude de modèles, à vous de trouver la meilleure combinaison qui sera la plus efficace car il n’y a pas de règles précises. Cela dépend de l’endroit, de la saison et du moment.  Les couleurs vives seront appréciées par temps couvert tandis que les leurres brillants le seront par temps ensoleillé.

La pêche à la mouche

Cette technique de pêche est utilisée pour leurrer le poisson à l’aide d’un appât artificiel appelé « mouche ». Ce type de pêche nécessite l’utilisation d’une canne et d’un moulinet spécifique.

Une mouche imite les petits insectes dont la truite se nourrit. On peut identifier quatre familles d’appâts type « mouche ».

D’autres variantes de ces techniques existent, à vous de trouver celle qui vous permettra de prendre le plus de poissons à l’ouverture ainsi que sur le reste de la saison.

Pêche du silure aux pellets, bas de ligne 1.

Pêche du Silure aux pellets, le bas de ligne. (1)

La pêche du Silure aux pellets et aux bouillettes attire de nouveaux pêcheurs et pour cause nul besoin de posséder une embarcation puisque la pêche se pratique du bord.

Concernant l’ensemble du montage vous le trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous.

Montage pour la pêche du Silure aux pellets, clic!

Le bas de ligne pour la pêche du Silure aux pellets est tout simplement celui des carpistes si ce n’est que la résistance de la tresse ou du fluorocarbone est plus importante.
Pour le fluorocarbone le 60/100 est un minimum raisonnable, pour la tresse 35 ou 40/100 soit une résistance de plus ou moins 30 kg.

Pour réaliser ce montage le nœud dit « nœud sans nœud » est parfait, il permet de réaliser le plus simplement du monde un montage au cheveu.

Afin de réaliser des bas de ligne bien adapté à vos appâts positionnez ceux-ci sur le cheveux avant de réaliser le nœud.

 

 

Montage coulissant Dorade Wishbone et pêche au crabe.

Le montage coulissant avec un terminal Wishbone est très intéressant pour escher un crabe.

Ce type de montage Dorade peut servir pour la pratique du surfcasting mais aussi pour les pêches depuis les jetées, digues et enrochements.

On pourra noter que le Bar ou Loup est aussi très sensible au crabe et bien sûr les surprises ne manquent pas!

Le montage Wishbone trouve toute sa raison d’être avec le crabe choisi pour esche, esche relativement large avec laquelle deux hameçons ne sont pas de trop.

On pourra bien sur adapter le montage Wishbone à des crabes de différentes tailles, il n’est donc pas inutile de prévoir des montages avec différentes tailles d’hameçons.

Pour le bas de ligne on pourra choisir le nylon ou pour plus de discrétion le fluorocarbone.

Montage Dorade et fluorocarbone.

Le fluorocarbone est à privilégier pour les montages Dorade.

Les fluorocarbones sont disponibles ici, clic!

 

La pêche au brochet : le matériel indispensable

Vous voulez vous lancer dans un combat de pêche impressionnant ? Le brochet, carnassier des lacs et des rivières, vous garantira des sensations fortes. En effet, ce prédateur se secouera de toutes ses forces et son corps tout entier jaillira hors de l’eau pour essayer de se libérer de votre hameçon. Intégral pêche vous livre ses conseils sur le choix du matériel et les différentes techniques à adopter pour capturer ce redoutable carnassier.

Lire la suite

La pêche au silure depuis le bord : les différentes techniques

Vous avez décidé de vous mettre à la pêche au silure ? Sachez que capturer le plus gros poisson de France n’est pas une tâche aisée. Il vous faudra vous munir du matériel adéquat et connaître les habitudes de ce poisson combatif. Intégral pêche vous en doit plus sur ce fameux poisson et les moyens de pêcher le silure depuis le bord.

Le silure : un poisson-chat d’eau douce dans la catégorie des poids lourds

Tout d’abord un peu d’histoire : comment est apparu le silure dans nos eaux françaises ? Le silure est originaire du Danube. Il s’est ensuite dirigé vers les eaux douces européennes suite au réchauffement climatique.

Plus tard, c’est l’homme qui l’a introduit en le relâchant dans le canal du Rhône au Rhin en 1868. Aujourd’hui, il peut être pêché dans les lacs, les étangs ou les rivières et plus précisément dans la Seine, La Loire, La Dordogne, la Garonne et la Saône.

Parlons maintenant des caractéristiques du silure. Ce poisson a la particularité d’être gros ce qui fait de sa capture un véritable combat, qui passionne les pêcheurs expérimentés. En effet, sa taille peut atteindre les 2,5 mètres et son poids les 250 kilos. Attendez-vous donc à batailler dur pour l’avoir ! Il est aussi préférable de le pêcher quand la température de l’eau avoisine les 10°C.

Le silure est un prédateur capable de dévorer des animaux de grande taille. C’est pour cela que le matériel utilisé pour le capturer doit être adapté à sa proéminence et à son gros appétit. Quels sont donc les appâts et les moyens efficaces pour attraper de poisson ?

La pêche du silure au bord : différentes techniques

Le silure peut s’approcher du bord, dans très peu d’eau. Il faut donc trouver le bon poste pour le capturer. Voici les différentes techniques qui pourront vous y aider :

La pêche du silure au leurre

Pour cela, vous devrez utiliser des leurres souples fortement plombés ou des cuillères ondulantes qui permettent d’émettre de grandes vibrations. Pour ce qui est du moulinet, il doit être à tambour tournant ou fixe contenant un nylon résistant. La canne doit être haute pour contrôler les mouvements de dandine.

La pêche du silure à la bouée

Très efficace, cette technique nécessite une embarcation pour déposer les bouées. La canne doit être puissante et longue (3 mètres), et mise en position verticale. Le moulinet doit être robuste. Le choix de l’hameçon est primordial car il va pénétrer dans la mâchoire du silure, il doit donc être très solide et avoir un piquant parfait.

La pêche en plombée, au flotteur sous-marin

L’objectif de cette technique est de décoller légèrement le vif du fond grâce au flotteur sous-marin. Son but est de rendre l’appât visible. Quant à la canne, elle doit être présentée aussi horizontalement que possible.

Vous avez maintenant une idée sur les différentes méthodes à utiliser pour que votre combat acharné avec le silure se finisse de la meilleure manière qui soit !

 

Les meilleurs endroits pour pêcher des carnassiers

Le carnassier, ce poisson d’eau douce, ne cesse de fasciner les pêcheurs passionnés, débutants et confirmés. Sa corpulence est impressionnante, et son combat est très musclé. Les sensations sont donc au rendez-vous lors des confrontations avec les silures, les sandres, les carpes et les brochets.

Intégral Pêche, le spécialiste du matériel de pêche, vous propose les bonnes adresses pour partir à la pêche des carnassiers en France, mais aussi à l’étranger.
Lire la suite

Pourquoi miser sur le moulinet débrayable ?

Le moulinet débrayable, contrairement au moulinet classique, est équipé de deux freins : un frein avant et un frein arrière. Le frein arrière, qui est le principal, permet, selon le réglage effectué, de faire sortir le fil de façon fluide et sans aucune résistance. Un simple tour de manivelle suffit pour le débrayer et orienter le mécanisme vers le second frein.

Une véritable révolution dans l’univers de la pêche, ce type de moulinet permet d’ajuster le frein à l’avance et de façon optimale. Lorsque le poisson engame l’appât, il ne sent la moindre résistance dans sa fuite. A ce moment, il suffit pour le pêcheur de saisir la canne et d’actionner la manivelle du moulinet pour enclencher le frein principal.

Lire la suite