La pêche du bar (ou loup de mer) en hiver

Espèce noble et très appréciée, le bar (ou loup de mer) se pêche toute l’année. Mais, en hiver, certaines techniques et fonds sont plus adaptés à sa capture. On vous explique comment pêcher le bar durant la saison hivernale.

Pêche au bar en hiver : connaître le comportement du poisson est essentiel

Le bar, aussi appelé loup de mer ou bar commun, est un carnassier qui se pêche en France, dans l’océan Atlantique ou en mer Méditerranée. Il aime se cacher et chasser dans les eaux oxygénées et agitées. En général, il parcourt les fonds peu profonds (à 5 mètres environ), mais il est possible d’en trouver entre 1 et 2 mètres. Il préfère également les fonds rocheux ou sableux, évitant ceux vaseux.

Dans son milieu naturel, le bar se nourrit de différentes proies (crabes mous, crevettes, lançons, tacauds, sprats, etc.). S’il apprécie d’avantages certaines proies, il n’est pourtant pas difficile. Ce poisson se nourrit surtout de ce qu’il trouve en fonction des saisons. Curieux, nerveux et vorace, son caractère bien trempé fait le bonheur des pêcheurs qui aiment le ferrer.

Pour le bar, l’hiver signe la saison du frai (autrement dit, la saison de la ponte). Ainsi, entre les mois de décembre et mars-avril, les bancs s’éloignent des côtes. Mais, certains spécimens peuvent rester près des côtes.

Une fois le comportement du bar étudié, à vous de trouver les bons endroits pour pêcher au bord de l’eau ou en bateau. Scrutez la météo et l’état de la mer et adaptez la longueur de fond.

A noter : en hiver, relâchez les femelles remplies d’œufs et les bars non-maillés pour garantir la pérennité de l’espèce. Certaines zones de pêche appliquent le « no-kill », renseignez-vous. Quoi qu’il en soit, cela n’enlève rien au plaisir de la pêche.

Pêche au bar en hiver : quelles techniques utiliser ?

Il existe différentes techniques de pêche au bar :

En hiver, de nombreux pêcheurs privilégient la pêche aux leurres au large. Cette technique de pêche est particulièrement active. Elle nécessite des déplacements afin d’attraper le poisson. Pour cela, vous allez avoir besoin d’une canne, d’un moulinet, d’un nylon et bien évidemment d’un leurre. Le but étant de stimuler l’instinct chasseur du poisson.

Quels types de leurres choisir ?

Pour pêcher le bar aux leurres, vous pouvez utiliser des leurres souples ou solides. Là encore, les leurres s’adaptent au comportement de l’animal. Par exemple, lorsque le poisson se déplace, il peut nager à des profondeurs adaptées aux leurres de surface. En revanche, lorsque le poisson chasse, il faut privilégiez des leurres souples de type shad ou poissons nageurs pour atteindre le fond et stimuler le poisson.

Pour choisir vos leurres prenez en compte différents critères :

  • Les vibrations ;
  • La taille ;
  • Les couleurs ;
  • La nage ;
  • L’odeur (simulé par des attractants).

En effet, ces différents « signaux » sont reçus par le bar et lui permette d’identifier une proie. Sans ces signaux, le poisson ne mordra pas.

De même, les animations du leurre sont indispensables pour mimer le mouvement de la proie. Testez des récupérations rapides et lentes, faites des pauses plus ou moins longues.

Il n’existe pas de règles précises pour pêcher le bar. Essayez différentes couleurs et types de leurres pour explorer les différentes couches d’eau.

Chez Intégral Pêche, nous disposons d’une large gamme de leurres pour la pêche au bar. Rendez-vous sur notre site pour découvrir nos produits. Aussi, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur la pêche au ber ou loup de mer en hiver.

Quelles cannes pour la pêche en mer ?

Vous avez prévu des parties de pêche en mer et vous devez à présent choisir une canne ? Quelles que soient la technique employée et les prises recherchées, le premier critère d’achat d’une canne à pêche en mer, c’est sa puissance. Voici les conseils pratiques d’Intégral Pêche pour vous aider à bien choisir votre modèle de canne en pêche en mer.

Lire la suite

Réchauffement climatique : quels effets sur la pêche ?

La problématique environnementale est au cœur de l’actualité. Les retombées de l’effet de serre et du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles et ce dans tous les secteurs d’activité. La pêche n’est pas épargnée. Les variations de température et autres changements ont des impacts significatifs sur la vie aquatique, et donc sur la pêche.

Lire la suite