Pêche 2020 : dates d’ouverture et fermeture

Quand peut-on pêcher en mer ou en eau douce ? Quelles sont les dates d’ouverture et de fermeture ? Quelles sont les périodes spécifiques à la pêche à la truite, au brochet, à l’ombre commun et aux salmonidés ? Retrouvez les dates de pêche de l’année 2020.

En France, la pratique de la pêche est encadrée par la loi. Les réglementations visent principalement à protéger les poissons sauvages (qui sont une ressource naturelle) et les milieux aquatiques.

Bon à savoir : les règles de pêche sont fixées au niveau national mais peuvent être modifiées au niveau départemental. Pour connaître la réglementation en vigueur dans votre secteur de pêche, renseignez auprès de la mairie, des associations agréées, de la fédération de pêche ou des détaillants et vendeurs d’articles de pêche.

Quand peut-on pêcher en mer ?

La pêche en mer peut s’exercer toute l’année, de jour comme de nuit. Seule exception : la pêche sous-marine. Elle est interdite entre le coucher et le lever du soleil.

Quand peut-on pêcher en eau douce ?

En eau douce, la pêche peut s’exercer :

  • Une demi-heure maximum avant le lever du soleil ;
  • Une demi-heure maximum après le coucher du soleil ;

Il est donc interdit aux pêcheurs de pêcher la nuit (sauf arrêté préfectoral).

Sur Internet, vous trouverez facilement les prévisions des heures de lever et de coucher du soleil afin d’être sûr de pêcher aux heures autorisées.

Une réglementation spécifique pour les eaux de 1ère et 2e catégories

Un calendrier précis réglemente les dates d’ouverture et de fermeture de la pêche dans les eaux de 1ère catégorie. Il s’agit des cours d’eau principalement peuplés de truites.

Pour la pêche dans les eaux douces de 2e catégorie (qui regroupent tous les autres cours d’eau, lacs, rivières, canaux et plans d’eau), la pêche est autorisée toute l’année. Sauf pour la pêche au brochet, de l’ombre commun et des salmonidés où un calendrier précis est donné.

Les dates 2019 de la pêche à la truite

Dans les eaux de 1ère catégorie, les dates d’ouverture et de fermeture de la pêche sont les mêmes partout en France :

  • Ouverture : le 2e samedi de mars pour l’ouverture, soit le samedi 11 mars 2020 ;
  • Fermeture : le 3e dimanche de septembre, soit le dimanche 20 septembre 2020.

Les dates 2019 de la pêche au brochet

La pêche au brochet est désormais autorisée, dans toute la France, du dernier samedi d’avril au dernier dimanche de janvier de l’année suivante, soit du samedi 25 avril 2020 au dimanche 31 janvier 2021.

A noter : Tout brochet capturé du 2e samedi de mars au dernier vendredi d’avril, soit du 14 mars au 24 avril 2020, doit être immédiatement remis à l’eau.

Les dates 2020 de la pêche de l’ombre

La pêche à l’ombre commun, quant à elle, est autorisée du 3e samedi de mai au 31 décembre inclus, soit du 16 mai 2020 et jusqu’au jeudi 31 décembre 2020.

Les dates 2020 de la pêche des salmonidés

Concernant la pêche des salmonidés, qui comprend :

  • La truite fario ;
  • La truite arc-en-ciel ;
  • L’omble et l’omble chevalier ;
  • Le cristivomer.

Ce type de pêche est autorisé dans les cours d’eau ou parties de cours d’eau classés à saumon ou à truite de mer, du 2e samedi de mars au 3e dimanche de septembre, soit du 14 mars au 20 septembre 2020.

La pêche à la carpe de nuit

Si la pêche de nuit est, en principe, interdite, il existe une exception pour la carpe. En effet, un arrêté préfectoral peut l’autoriser de nuit (sous certaines conditions). Renseignez-vous.

La pêche à l’anguille jaune

La pêche de l’anguille jaune est autorisée pendant une période définie par arrêté ministériel en fonction du secteur. Vous trouverez plus d’informations dans les associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique ou de votre mairie.

La pêche des poissons migrateurs

Saumon atlantique, grande alose, alose feinte, lamproie marine, lamproie fluviatile et truite de mer… Ces poissons vivent dans les eaux salées et migrent vers une eau douce pour se reproduire. Ces espèces sont très vulnérables lorsqu’ils remontent ou descendent les cours d’eau. C’est pourquoi des dispositions particulières en matière de pêche sont mises en place. Chaque année, un arrêté départemental signé par le préfet définit les modalités de pêche des poissons migrateurs (dont les périodes d’ouverture). Il est nécessaire de se renseigner auprès de la fédération départementale concernée avant d’aller à la pêche des poissons migrateurs.

Préparez votre saison de pêche 2020 en découvrant tous nos produits sur notre boutique en ligne www.integralpeche.fr ! Aussi, n’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements.

Quel matériel pour la pêche en bord de mer ?

Pêche au flotteur, au posé, surfcasting, rockfishing… Il existe différentes techniques pour pêcher en bord de mer. Le matériel à utiliser dépend de ces techniques. Explications.

La pêche en bord de mer est plébiscitée par les pêcheurs qui habitent près de la mer ou qui y séjournent pour les vacances. Ce type de pêche a l’avantage de se pratiquer dans de nombreux spots (sur les ports, les digues, les côtes rocheuses ou encore depuis la plage). La pêche en bord de mer offre également un large choix de techniques de pêche. Parmi elles, on retrouve notamment la pêche au flotteur, au posé, le surfcasting ou encore le rockfishing… Découvrez quel type de matériel doit être utilisé en fonction de ces techniques de pêche en bord de mer.

Quel matériel utiliser pour la pêche au flotteur ?

La pêche au flotteur (aussi appelé pêche au bouchon) est une technique qui consiste à maintenir l’appât entre deux eaux en la soutenant sous un flotteur. Ce flotteur constitue également l’indicateur de touche. Il s’agit d’une technique de pêche adaptée à tous, qui peut se pratiquer dans différents lieux (digues, plages, ports…) et qui permet de pêcher une grande diversité de prises.

Elle se pratique avec une canne à coup (avec ou sans moulinet). Préférez une canne à pêche courte (de 2,5 à 4 mètres) si vous pêchez près du bord. Si vous pêchez plus loin, il vous faudra une plus grande canne. Pour ce type de pêche et selon le spot choisi, vous devez avoir un flotteur plus ou moins résistant au courant. Enfin, utilisez une ligne alliant discrétion et résistance. Par exemple, si vous souhaitez pêcher de gros poissons, privilégiez un bas de ligne en 30/100 et un fil de 35/100 pour votre corps de ligne.

Quel matériel pour la pêche au surfcasting ?

La pêche au surfcasting consiste à lancer sa ligne dans les vagues depuis la plage. Pour cette technique de pêche en bord de mer, préférez une longue canne, de 4 à 5 mètres. Elle doit être puissante et robuste pour permettre de lancer des plombs de deux cents grammes environ et des appâts volumineux. Sachez qu’il existe des cannes à pêche spécialement conçues pour le surfcasting : les cannes de surfcasting. Certaines sont à emboîtement, d’autres sont télescopiques. Les cannes télescopiques ont l’avantage de ne pas être encombrantes et d’offrir la possibilité de laisser vos lignes montées. Côté moulinet, privilégiez un moulinet spécial surfcasting avec une bobine de type « long cast ». Enfin, vous devrez également utiliser un support de canne. Cet accessoire permet de fixer la canne face à la mer. En fonction de votre budget et de vos besoins, utilisez un trépied ou une pique de surf.

A noter : en Méditerranée, où les vagues sont plus petites et le courant faible, les pêcheurs pratiquent plutôt le surfcasting léger (ou surf light). Cette technique a la particularité de se pratiquer avec du matériel moins puissant et beaucoup plus sensible.

Quel matériel utiliser pour la pêche à la calé ?

La pêche à la calée (ou au posé) est une pêche de fond, qui se pratique à la plombé. Les pêcheurs « calent » leur canne à pêche sur les rochers, sur une digue ou sur un port grâce à un piquet ou à un porte-canne. Souvent la canne est dans une position presque verticale, entre 45 et 90°. Cette technique est particulièrement efficace pour la pêche des carnassiers.

Côté matériel, utilisez une canne à anneaux de 3 à 4 mètres de long, munie d’un scion et équipée d’un moulinet standard. La canne doit être assez puissante pour supporter les lancés lourds. Le choix du poids du plomb dépend de la profondeur et du courant présent à l’endroit où vous pêchez. Le choix du nylon, lui, dépend du poisson recherché et du lieu de pêche. Celui-ci devra être discret tout en étant robuste. Pour le bas de ligne, préférez un fil en fluorocarbone.

Quel matériel pour le rock-fishing ?

Le rock-fishing est une technique de pêche aux leurres qui se pratique en bord de mer dans les rochers, mais aussi sur les ports et les digues. Cette technique permet de traquer des petits carnassiers.

Elle nécessite un matériel ultra léger, qui permet de lancer des leurres souples de 1 à 7 grammes. Pour cela, munissez-vous d’une canne à scion d’une longueur allant de 2 à 3 mètres et équipée d’un moulinet dont la taille est comprise entre 1000 et 2000. Le rock-fishing nécessite aussi un fil assez résistant à l’abrasion. Vous pouvez aussi utiliser de la tresse.

Pour plus d’informations ou conseils sur la pêche en bord de mer, n’hésitez pas à nous contacter. Aussi, rendez-vous sur notre site www.integralpeche.fr pour découvrir nos différents produits dédiés à la pêche en mer.

La pêche du bar (ou loup de mer) en hiver

Espèce noble et très appréciée, le bar (ou loup de mer) se pêche toute l’année. Mais, en hiver, certaines techniques et fonds sont plus adaptés à sa capture. On vous explique comment pêcher le bar durant la saison hivernale.

Pêche au bar en hiver : connaître le comportement du poisson est essentiel

Le bar, aussi appelé loup de mer ou bar commun, est un carnassier qui se pêche en France, dans l’océan Atlantique ou en mer Méditerranée. Il aime se cacher et chasser dans les eaux oxygénées et agitées. En général, il parcourt les fonds peu profonds (à 5 mètres environ), mais il est possible d’en trouver entre 1 et 2 mètres. Il préfère également les fonds rocheux ou sableux, évitant ceux vaseux.

Dans son milieu naturel, le bar se nourrit de différentes proies (crabes mous, crevettes, lançons, tacauds, sprats, etc.). S’il apprécie d’avantages certaines proies, il n’est pourtant pas difficile. Ce poisson se nourrit surtout de ce qu’il trouve en fonction des saisons. Curieux, nerveux et vorace, son caractère bien trempé fait le bonheur des pêcheurs qui aiment le ferrer.

Pour le bar, l’hiver signe la saison du frai (autrement dit, la saison de la ponte). Ainsi, entre les mois de décembre et mars-avril, les bancs s’éloignent des côtes. Mais, certains spécimens peuvent rester près des côtes.

Une fois le comportement du bar étudié, à vous de trouver les bons endroits pour pêcher au bord de l’eau ou en bateau. Scrutez la météo et l’état de la mer et adaptez la longueur de fond.

A noter : en hiver, relâchez les femelles remplies d’œufs et les bars non-maillés pour garantir la pérennité de l’espèce. Certaines zones de pêche appliquent le « no-kill », renseignez-vous. Quoi qu’il en soit, cela n’enlève rien au plaisir de la pêche.

Pêche au bar en hiver : quelles techniques utiliser ?

Il existe différentes techniques de pêche au bar :

En hiver, de nombreux pêcheurs privilégient la pêche aux leurres au large. Cette technique de pêche est particulièrement active. Elle nécessite des déplacements afin d’attraper le poisson. Pour cela, vous allez avoir besoin d’une canne, d’un moulinet, d’un nylon et bien évidemment d’un leurre. Le but étant de stimuler l’instinct chasseur du poisson.

Quels types de leurres choisir ?

Pour pêcher le bar aux leurres, vous pouvez utiliser des leurres souples ou solides. Là encore, les leurres s’adaptent au comportement de l’animal. Par exemple, lorsque le poisson se déplace, il peut nager à des profondeurs adaptées aux leurres de surface. En revanche, lorsque le poisson chasse, il faut privilégiez des leurres souples de type shad ou poissons nageurs pour atteindre le fond et stimuler le poisson.

Pour choisir vos leurres prenez en compte différents critères :

  • Les vibrations ;
  • La taille ;
  • Les couleurs ;
  • La nage ;
  • L’odeur (simulé par des attractants).

En effet, ces différents « signaux » sont reçus par le bar et lui permette d’identifier une proie. Sans ces signaux, le poisson ne mordra pas.

De même, les animations du leurre sont indispensables pour mimer le mouvement de la proie. Testez des récupérations rapides et lentes, faites des pauses plus ou moins longues.

Il n’existe pas de règles précises pour pêcher le bar. Essayez différentes couleurs et types de leurres pour explorer les différentes couches d’eau.

Chez Intégral Pêche, nous disposons d’une large gamme de leurres pour la pêche au bar. Rendez-vous sur notre site pour découvrir nos produits. Aussi, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur la pêche au ber ou loup de mer en hiver.

Quelles cannes pour la pêche en mer ?

Vous avez prévu des parties de pêche en mer et vous devez à présent choisir une canne ? Quelles que soient la technique employée et les prises recherchées, le premier critère d’achat d’une canne à pêche en mer, c’est sa puissance. Voici les conseils pratiques d’Intégral Pêche pour vous aider à bien choisir votre modèle de canne en pêche en mer.

Lire la suite

Réchauffement climatique : quels effets sur la pêche ?

La problématique environnementale est au cœur de l’actualité. Les retombées de l’effet de serre et du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles et ce dans tous les secteurs d’activité. La pêche n’est pas épargnée. Les variations de température et autres changements ont des impacts significatifs sur la vie aquatique, et donc sur la pêche.

Lire la suite